Rechercher
  • vialmar

Il n'y a pas que les verres à moitié plein...

Dernière mise à jour : 14 juin


Lorsqu'une personne arrive en thérapie narrative, son identité est souvent saturée et appauvrie par l'histoire du problème.

La personne a tendance à se décrire par le problème "je suis anxieuse", "je suis TDAH". La personne ne se détache pas de ce problème, et celui-ci prend une trop grande place dans sa vie.


Le praticien narratif va inviter la personne à d'une part extérioriser son problème, à ne pas se laisser définir par lui ; et ensuit à retrouver le fil d'histoires alternatives, afin de restaurer et enrichir son identité.


En "épaississant" ces histoires alternatives, en les racontant en détails, en allant voir ce qu'elles disent des valeurs de la personne, tout cela va contribuer à restaurer une identité bien plus riche.


La pratique narrative ce n’est donc pas remplacer l’histoire du problème par une autre histoire, ce n’est pas non plus retourner une situation pour la voir de "manière positive". Il ne s'agit pas de remplacer le verre à moitié vide par le verre à moitié plein. Le praticien narratif va aider la personne accompagnée à regarder de plus près, les voix minoritaires, toutes les histoires un peu oubliées, un peu cachées, celles dont on ne parle pas, pour voir ce qu'elles racontent, et ce qu'elles apportent à l'identité du patient. C’est ce rendre compte qu’à côté de ce verre à moitié vide ou plein, il y a une multitude d’autres contenants : des verres, des gobelets, des carafes, des tasses, avec des contenus tous différents. La personne accompagnée est détentrice d'une multitude d'histoires alternatives qui jusqu’à maintenant passaient sous le radar de la conscience. Ces histoires sont le fruit des expériences du client, car c'est bien lui l'expert de sa propre vie.


La thérapie narrative postule que ces histoires alternatives offrent la possibilité de nouvelles relations, de nouvelles identités, de nouvelles expériences concernant les vies du client.


Le praticien n'est là que pour conduire des conversations qui amènent à repérer puis "tisser et épaissir" ces histoires identitaires riches, pour que le client redevienne vraiment l'auteur et non plus l'acteur de sa vie.



7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout